Beauté | Le démaquillage à l’huile

Le démaquillage et moi, ça a toujours été une histoire compliquée. Plus jeune, c’est même une étape que je zappais souvent. Je suis progressivement devenu plus assidue, pour le plus grand bonheur de ma peau.

J’ai testé différents produits, notamment les laits démaquillant qui me laissaient une sensation de gras désagréable sur la peau ou les gels nettoyants qui l’agressait et parfois même me piquaient les yeux. Rien de bien agréable.

Et puis, j’ai rencontré la lotion micellaire Bioderma. Vous savez, celle vendu par demi-litre avec le bouchon rose, qui promet monts et merveilles. Elle m’a suivi quelques années celle-là, et m’a grandement aidé à devenir plus assidue sur l’étape démaquillage.
Et puis j’ai réalisé 2 choses:

  1. Chaque jour, j’utilisais plusieurs cotons pour procéder à mon rituel, cotons qui finissaient immédiatement dans ma poubelle, qui du coup se remplissait à la vitesse de l’éclair …
  2. Elle contient des « PEGs », qui peuvent être irritants pour la peau et la rendre plus perméable … aux bons comme aux mauvais actifs qui vont suivre …

Et puis j’ai découvert le démaquillage à l’huile

d36b7c27-37df-4b3b-a1f0-dda69f189ed6

L’huile végétale n’est autre que du « gras » qui va pouvoir se mélanger avec le « gras » contenu dans le maquillage, même waterproof.
Elle va donc permettre de l’éliminer en douceur, sans décaper la peau du visage qui est plus fine et sensible que sur le reste du corps.

Cette méthode peut même être utilisée sur les peaux grasses et mixtes. Avec une huile végétale bien choisie, elle ne viendra pas graisser ou obstruer les pores.

Et en pratique, comment procéder ?

d4e7f2e4-d6c5-4da2-ae8e-0a51865533c6

Prenez une dose d’huile végétale dans le creux de votre main (2 à 3 pompes environ), chauffez là un peu puis massez votre visage avec.
Pas besoin d’effectuer des mouvements brusques, massez doucement votre visage dans son intégralité, en insistant d’avantage sur les parties très maquillées. Pour enlever le mascara, frottez délicatement vos cils en les faisant rouler entre vos doigts.

Pour enlever l’huile, munissez vous d’un gant de toilette, d’une mousseline ou d’un coton lavable et passez-le sous l’eau bien chaude. Appliquez le gant sur votre visage et laissez poser quelques secondes, pour faire un effet « bain de vapeur », qui va décoller l’huile en douceur. Recommencez l’action jusqu’à avoir rincé l’ensemble du visage.
Là encore, pas besoin de frottez violemment, allez-y en douceur …

Enfin, vient l’étape du nettoyage.
Deux écoles s’affrontent à ce niveaux là, ceux qui préconisent de ne pas systématiquement nettoyer la peau mais de le faire juste une ou deux fois par semaine, et ceux qui préconisent un nettoyage systématique.
Je fais partie de la deuxième école, car j’ai toujours peur qu’il reste des traces d’huile mélangées à du maquillage qui, à terme, pourraient boucher les pores et créer des imperfections.
Vous pouvez utiliser un gel nettoyant doux ou un savon saponifié à froid adapté à votre type de peau.
On frotte délicatement son visage avec le nettoyant, on rince et on sèche sa peau (toujours avec délicatesse pour ne pas l’agresser, on tamponne doucement à l’aide d’une serviette dédiée à cet usage).

Vous n’avez plus qu’à passer au reste de votre routine: eau florale, sérums, soins hydratants et nourrissants, …

Et alors, quelle(s) huile(s) choisir ?

5dddf947-9c5b-42f0-bf2f-08014fc34667

Là aussi, vous avez le choix. Vous pouvez choisir une huile ou mélange du commerce, bien pratique pour commencez. Certaines se transforment en lait au contact de l’eau, ce qui facilite l’étape du rinçage. Soyez néanmoins vigilants sur la composition du produit.

Vous pouvez aussi utiliser une huile végétale brute ou faire votre propre mélange.

L’idéal est bien sur de choisir une huile végétale adaptée à votre peau. Cependant, gardez en tête que l’huile ne va rester que quelques minutes sur votre visage avant d’être éliminée. Votre peau ne pourra donc pas l’absorber et en profiter pleinement. Réservez vos huiles onéreuses pour la phase de nutrition de la peau par exemple.

Mais sinon, voici quelques exemples:

  • L’huile de coco est assez agréable à utiliser. Attention cependant, elle est comédogène. A éviter sur les peaux à imperfections donc.
  • L’huile de jojoba est une huile végétale qui se rapprochent énormément de la composition du sébum humain ! Elle est donc adaptée à toutes les peaux, notamment aux peaux mixtes ou grasses. Pour l’info, une peau grasse est une peau qui produit du sébum face aux agressions extérieures. L’huile de jojoba va donc réguler les peaux grasses puisqu’elle va mimer la présence de sébum à la surface du visage, la peau va donc en produire moins!
  • L’huile d’avocat, nourrissante et non comédogène est aussi très polyvalente.
  • L’huile de ricin, connue pour nourrir et renforcer les cils peut être très utile pour le démaquillage des yeux. Pensez à la mélanger à d’autres huiles car elle est très épaisse et pourra difficilement être utilisée seule.
  • L’huile d’amande douce sera très adaptée aux peaux sensibles (ce n’est pas pour rien que c’est l’huile végétale utilisé sur les bébés 😉 )
  • L’huile d’olive, oui, oui, celle qui se trouve dans votre cuisine ! Un peu moins agréable du fait de son odeur, elle est néanmoins très économique.

Cette liste d’huile végétale est non exhaustive, mais vous donne quelques pistes pour choisir celle qui vous ira le mieux.
De mon côté, j’adore utiliser l’huile d’avocat au quotidien .

Voilà pour cette routine démaquillage, j’espère que ça vous aura éclairé 🙂

Et vous, quelle est votre routine démaquillage ?

4 thoughts on “Beauté | Le démaquillage à l’huile”

    1. Oui, la lotion micellaire est plus rapide et facile d’utilisation mais rien ne vaut l’huile 😉
      Belle journée à toi

Laisser un commentaire